Nous suivre sur le web
29 octobre 2012

Du jazz manouche à la Cité de la Musique

Copie de P1120646

Mardi 16 octobre, nous sommes 19 bibliothécaires et discothécaires rassemblés devant la Cité de la Musique, pour découvrir l’exposition consacrée au célébrissime guitariste manouche Django Reinhardt (1910-1953).

L’enthousiasme est d’autant plus grand que Sophie, notre charmante accompagnatrice, nous apprend que c’est la première visite guidée. Nous en avons donc la primeur (merci Marie-Jeanne !).

°

Copie de P1120645

Cliquer sur la photo pour afficher le diaporama

Imaginée par Vincent Bessières, l’exposition est un bel hommage à Django. Spécialiste des structures itinérantes, le scénographe Patrick Bouchain a bien restitué l’univers nomade de l’artiste grâce à un dispositif mobile et convivial.

*

P1120650

Nous découvrons la richesse des documents et des objets présentés : photographies, affiches, articles de presse, microsillons (78 tours), mais aussi films d’époque, instruments de musique, peintures de Sonia Delaunay, Jean Dubuffet…. et de Django lui-même.

L’immersion dans les différentes époques de la vie de Django commence… L’enfance au sein de la communauté manouche, le premier instrument, un banjo. Les bals populaires parisiens des années 20 et  le terrible incendie de sa roulotte qui lui fait perdre l’usage de deux doigts à la main gauche.  Sa virtuosité et sa pugnacité lui permettront de s’affranchir de ce handicap. Il invente alors une technique de jeu, le style Django est né.

*

grappellidjangoSuivra la création du Hot Club de France avec le violoniste Stéphane Grappelli en 1932 et l’invention du Jazz manouche. L’après-guerre avec son départ en Amérique et ses rencontres avec Duke Ellington, Louis Armstrong et les big bands lui amèneront la reconnaissance internationale et la gloire. De retour en France, il délaisse la scène jazz pour se consacrer à la peinture.  Dans les dernières années de sa vie, il revient à la musique avec un jazz plus moderne, le be-bop, porté par de jeunes musiciens dans les clubs de Saint-Germain-des-Prés.

*

Image de prévisualisation YouTube
Minor Swing, 1937, par le Quintette du Hot Club de France.


Génie de la musique, son style et son jeu si particuliers influencent encore aujourd’hui de nombreux guitaristes de jazz : Biréli Lagrène, Angelo Debarre, Christian Escoudé, Raphaël Faÿs, Patrick Saussois, Romane,… ou encore, Thomas Dutronc, Sanseverino et des groupes comme Les Doigts de l’Homme, Trio Rosenberg, Les Pommes de ma Douche…

selmer_719-2-01061

Guitare Selmer Maccaferi


Parmi les musiciens qui ont poursuivi la tradition du jazz manouche, Henri Crollat, guitariste contemporain de Django disait de lui : « Je pense toujours à Django et mon idéal a toujours été de jouer comme lui, car j’aimais profondément Django, non seulement le musicien, mais encore davantage l’homme parce que j’aime les enfants et Django avait au fond de lui la pureté des enfants ».

Encore merci à Sophie pour sa visite détaillée et riche en anecdotes, ponctuée d’extraits musicaux bien choisis. Un bel hommage pour un immense artiste, dont le parcours atypique et la personnalité libre font de lui une figure populaire et intemporelle.

Après Bob Dylan, saluons cette nouvelle exposition temporaire de la Cité de la Musique en partenariat avec la BNF à voir jusqu’au 23 janvier 2013. Pour en savoir plus.

artworks-000020694500-97jvpd-crop

cliquez sur les pochettes pour écouterdjangologists-480px DR_Big_Band

 
 

Commenter