Nous suivre sur le web
16 mars 2012

Un album à ne pas manquer

L'ecureuil et l'etrange visiteur

Après L’écureuil et la lune, L’écureuil et le printemps, L’écureuil et la première neige, Sebastian Meschenmoser nous régale une fois encore avec une nouvelle aventure de l’écureuil et de ses compagnons l’ours et le hérisson.
C’est la présence , un matin, d’un étrange visiteur au plumage bleu sur la tête de l’ours qui va mettre les trois amis en émoi. Que fait-il ici ? Pourquoi suit-il l’ours partout ? Que lui veut-il ?
Rapidement, les voilà persuadés que l’inconnu est un extra-terrestre dont le but est de capturer l’ours pour l’emmener en vaisseau spatial sur une autre planète. Il faut trouver un moyen de l’en empêcher. Les idées ne manquent pas et chacun s’active pour tenter d’abord de camoufler l’ours (en arbre !) puis le vaisseau spatial (enfin… ce qu’ils prennent pour un vaisseau spatial !) mais l’inconnu ne les lâche pas, impossible de lui échapper.
Les autres animaux, prévenus du danger (eux aussi pourraient bien être enlevés par les extra-terrestres !) suivent l’écureuil, l’ours et le hérisson dans leur fuite désespérée  chez le  bouc. Ils comptent sur la sagesse de celui-ci pour les aider à trouver une solution.
Mais cette fois encore “l’extra-terrestre” les rattrape et il n’est plus seul…

Une histoire qui traite avec beaucoup d’humour de la peur de l’inconnu, l’étranger, un humour qui repose sur la naïveté et l’imagination des personnages dont les attitudes et les expressions sont merveilleusement bien croquées par Sebastian Meschenmoser. Son dessin crayonné à l’effet un peu brouillon, mêlant noir et blanc et couleur, apporte tout son charme à cet album plein de fraîcheur, de drôlerie et de tendresse.

 
L’écureuil et l’étrange visiteur/Sebastian Meschenmoser
Minedition, 2012

 
 

Commenter